Communiqué de presse

L’Église donne un nouveau rôle de direction aux femmes d’Europe

Un nouveau rôle dans l’organisation de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours fait appel aux femmes pour guider les dirigeantes au niveau local et régional et participer aux conseils des dirigeants. Ann-Mari Lindberg, Sibylle Fingerle, Letícia dos Santos Rudloff, Ghislaine Simonet, Julia Wondra et Traci De Marco sont les premières à être appelées consultantes d’interrégion pour les organisations dans l’interrégion d’Europe.

Europe-Area-Organization-Advisers

Ann-Mari Lindberg, de Dyssegård (Danemark), a dit : « Avec ce nouvel appel, je ressens un fort sentiment d’urgence et beaucoup d’humilité. Je sens qu’il arrive au bon moment et j’ai hâte de voir comment le Seigneur va m’employer pour aider les organisations, les familles et les personnes de l’Église. »

Les consultantes d’interrégion pour les organisations instruiront les dirigeantes de l’Église et apporteront une perspective féminine dans les conseils à tous les niveaux. Dans le cadre de leur appel, elles représenteront également les organisations de la Primaire, des Jeunes Filles et de la Société de Secours.

Sibylle Fingerle, d’Usingen (Allemagne), a déclaré : « Je ressens l’amour de notre Père céleste pour nous, les sœurs, dans mon appel, parce qu’il nous prend au sérieux et, ensemble, nous faisons avancer le côté féminin de l’œuvre de rédemption. Je ressens également que nous devons utiliser et développer nos talents car le Seigneur a besoin de nous. »

Letícia dos Santos Rudloff, de Mostoles (Espagne), a dit : « Les femmes sont les gardiennes de la famille, le pilier de la société et de l’Église, c’est donc un honneur de prendre part à ce remarquable changement qui va indubitablement faire avancer l’œuvre du Seigneur en ces derniers jours. Que nous soyons hommes ou femmes, jeunes ou âgés, quelles que soient notre origine ethnique ou notre culture, nous sommes tous invités à suivre le Christ et à travailler dans la vigne du Seigneur. »

Ghislaine Simonet, d’Arnas (France), a ajouté : « Je suis enthousiaste à l’idée de servir et d’aider à fortifier les organisations et les familles en Europe francophone et en Italie grâce à ce nouvel appel. »

L’administration de l’Église est assurée par des assemblées locales du nom de paroisses et branches, que l’on regroupe au niveau régional en pieux et districts, eux-mêmes faisant partie de zones géographiques plus larges que l’on appelle interrégions, et par les organisations dirigeantes au niveau mondial, dont le siège se trouve à Salt Lake City (Utah, États-Unis). Le rôle de consultante d’interrégion pour les organisations est un nouveau rôle de direction pour les femmes au niveau de l’interrégion et s’appuie sur la pratique des hommes et des femmes œuvrant côte à côte, dans un esprit d’unité, au sein de comités et de conseils à d’autres niveaux.

Julia Wondra, de Vienne (Autriche), a dit : « Je me réjouis du fond du cœur de pouvoir servir notre Seigneur Jésus-Christ avec les sœurs d’Europe. » Traci De Marco, d’Olney (Royaume-Uni), a déclaré : « J’espère que nous pourrons aider les sœurs à sentir l’amour du Seigneur et à reconnaître la façon dont il les prend par la main en temps de difficulté ou d’épreuve. Nous sommes si bénies de participer à cette grande œuvre à notre époque et je prie que le Seigneur nous inspire, nous réconforte et nous fortifie pour accomplir son œuvre. »

La Première Présidence, constituée du président de l’Église et de ses deux conseillers, a approuvé la création de ce nouveau rôle dans les interrégions en dehors des États-Unis et du Canada. Les présidences d’interrégion pourront appeler des femmes consultantes d’interrégion pour les organisations à leur discrétion.

L’interrégion d’Europe comprend plus de 40 pays. Du nord au sud, elle s’étend des pays nordiques jusqu’à l’Espagne et le Cap-Vert.

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.